Culture / Sur la route

Sur la route : la cueillette

Publié 08/15/2013 par

L’été, on fait toujours les mêmes trucs. On fait des «road trips» et on se jette dans un lac, on se prélasse dans un parc. Quelques fois, on va à la plage et dans les festivals de musique. On oublie souvent que l’été, et même l’automne, c’est la période de cueillette.

Cet été, je reviens à mes racines saguenéennes. Lorsque j’étais petite, la plupart des gens allaient cueillir des bleuets et faire des tartes. C’était une activité bien commune. J’y suis allée quelques fois, mais sans plus. Plusieurs achats de casseaux de fraises plus tard, je me dis que ça serait beaucoup plus rentable (et cool) d’aller cueillir des petits fruits lorsque je suis en visite.

Je me suis rendu compte que c’est l’activité parfaite quand on a envie de sortir de la maison et de profiter du beau temps. Tu prends ton vélo, ton auto, ou ton cheval et tu te diriges vers l’endroit le plus près de chez toi pour faire de l’autocueillette. La seule chose qu’il ne faut pas oublier, c’est : TES CONTENANTS*. Après ça, tu décides de ton rythme et de la quantité que tu veux. Le rêve? Trouver un endroit secret, où tu n’as pas besoin de payer.

En ce moment, la saison des bleuets, des framboises et des fraises commence. Sinon à l’automne, c’est le temps des courges et des pommes.

Tout ça pour dire qu’après ça, tu as passé une belle journée au soleil et tu reviens avec plein de fruits pour te faire des desserts, des salades ou des confitures. Et si tu trouves de la rhubarbe en chemin, pas de temps à perdre! Il faut que tu essaies la confiture fraise-rhubarbe de Christelle is Flabbergasting.  

* Assure-toi que tu es capable de les porter lorsqu’ils seront pleins et de les ramener à la maison… 

-Emilie

COMMENTAIRES

Powered by Facebook Comments