Call It Zine @fr / Culture

Souvenir d’école

Publié 09/25/2013 par

LA NOUVELLE:
Mes débuts difficiles dans une nouvelle école secondaire

J’ai grandi à Victoria, en Colombie-Britannique, où j’avais toujours été à l’école publique.à 14 ans, ma famille a déménagé à Montréal et mes parents m’ont inscrit dans une école secondaire pour filles. Ils pensaient que je m’y ferais des amies plus facilement.

Le premier jour de cours, l’uniforme n’était pas obligatoire. J’ai appris alors que ce serait une exception et compris que c’était la seule occasion pour les élèves d’afficher leur style. Disons qu’elles mettaient le paquet! Mon style à moi était franchement laid : cheveux roses, grosse poitrine pas de brassière, polo et pantalons rayés (ouch!). Pas de chance,
je me suis retrouvée assise entre une gang de ironiques en t-shirts des Spice Girls et
une clique connue sous le nom de « Brigade de Contrôle Blush & Gloss » ou BCBG. Je ne me sentais pas du tout à ma place; en plus, on m’a assigné une des BCBG pour qu’elle me fasse visiter l’école. Oh, et le lendemain, je

Je me suis retrouvée assise entre une gang de gothiques ironiques en t-shirts des Spice Girls et une clique connue sous le nom de « Brigade de Contrôle Blush & Gloss » ou BCBG.

coinçais mon kilt dans mes culottes… ce qui m’a franchement pas aidé.

J’étais introverti. Ce que j’aimais, c’était écrire des chansons (ce qui est devenu mon métier),
et je pensais que mon chien était la seule personne au monde qui me comprenait (je le pense encore). Puis, j’ai fini par me faire des amies, les gothiques surtout, et j’ai même réussi à m’entendre avec les BCBG les moins sectaires qui me trouvaient juste « spéciale » (je déteste ce mot).

Une amie du secondaire m’a dit récemment que j’étais la seule personne qu’elle connaissait qui n’avait pas changé (sauf quelques kilos en moins et une brassière en plus). Mieux:il y a quelques années, je suis tombé sur une des BCBG

(celle qui m’avait fait visiter l’école) qui m’a avoué:« Laura, t’es super belle et t’es connue ». J’ai ri. J’avais encore les cheveux roses.

-Laura LLoyd

twitter.com/lauralloyD

LAURA LLOYD EST SANS DOUTE L’ADMIRATRICE LA PLUS FANATIQUE DES LABRADORS
 À MONTRÉAL. OUTRE SON AMOUR POUR LES PITOUS, ELLE JOUE DE LA GUIT’ DANS LE GROUPE NO JOY (DES TOUNES COMPLÈTEMENT SAUTÉES), ET ARBORE UNE LONGUE CHEVELURE BLONDE/ROSE. 
LE NOUVEL ALBUM DU GROUPE, WAIT TO PLEASURE, VIENT
 DE SORTIR SOUS ÉTIQUETTE MEXICAN SUMMER.

COMMENTAIRES

Powered by Facebook Comments