Call It Zine @fr / Culture / Dans les coulisses

Matt Martin : Photographe

Publié 04/08/2014 par

À seulement 26 ans, les magazines, les expositions et les projets de publication n’ont plus aucun secret pour Matt Martin, fier résident de Brighton, au Royaume-Uni.

Par Ben Pobjoy

Quand est-ce que tout a commencé pour le Photocopy Club?

À la fin de 2011. J’avais alors en tête de faire six expositions itinérantes de Brighton à Londres en 2012.

Combien d’expositions avez-vous faites finalement?

Au total, j’en ai fait 13 entre 2012 et novembre 2013.

Combien de photographes dans combien de pays ont participé aux expositions?

De 150 à 250 photographes ont soumis des images pour chaque exposition. Ça veut donc dire plus de 1000.

Combien d’images vous ont été envoyées?

Chaque photographe m’en a fait parvenir entre une et cinq.

Ça a fait grand bruit dans les médias?

Nous avons eu la chance d’avoir une très belle couverture médiatique dès le début. Dazed, Vice, Huck, Wonderland, Grazia, Time Out London et bien d’autres se sont intéressés à nous.  Quand nous avons fait notre expo à Hong Kong, nous étions dans les pages de tous les journaux de la ville ainsi que dans Milk HK et Time Out HK.

Tu as quel âge?

26 ans.

Où habites-tu?

À Brighton, en Angleterre.

Comment en es-tu arrivé à t’intéresser à la photo?

J’ai lâché mes études en médias au collège pour m’inscrire à un cours de photo. C’était un cours d’une semaine seulement et je suis tombé en amour. J’ai ensuite fait deux ans de photo au collège avant de travailler dans un labo photo. Comme la plupart des jeunes dans le temps, je prenais des photos de mes amis, de groupes de musique, de graffitis et de skateboard.

C’est toi qui es derrière le magazine B RAD? Si oui, peux-tu m’en parler?

B RAD, c’est mon nouveau chez moi pour tous les projets que je ferai en 2014. C’est un magazine + une galerie + une boutique à zines. Les trois choses qui me définissent en ce moment : la photo, B RAD et le Photocopy Club.

Qu’est-ce que tu fais au niveau de la photo en ce moment?

Je viens de sortir un nouveau magazine sur mon voyage à Hong Kong et je travaille sur des portraits. Maintenant que je serai pigiste à temps plein, j’espère revenir à la photo beaucoup plus. J’ai travaillé pour un studio commercial pendant deux ans et je me suis dit qu’il était temps que je sois mon propre patron. J’espère faire beaucoup plus de travail personnel.

As-tu eu des clients connus?

J’ai beaucoup collaboré avec le magazine Huck au cours de la dernière année. J’ai aussi travaillé avec les galeries Protein, Beach, 71A, Doomed, The Woowhho Space et The Jerwood.

Tu travailles sur des projets cool en ce moment?

B RAD prendra beaucoup de place l’an prochain. Vous allez en entendre beaucoup parler. Je travaille sur la première édition imprimée de B RAD et je collabore avec d’excellents artistes qui seront également en vedette à la B RAD Gallery de Brighton.

Tu travailles sur des magazines? Combien en as-tu créés jusqu’ici?

Au total, j’ai produit 14 zines personnels depuis 2008-2009. Je viens d’ailleurs de publier un nouveau mag, Twenty Thirteen, avec l’aide du photographe Eleanor Hardwick et je travaille sur un projet avec Sam Hiscox et l’illustratrice de New York Rachel Levit.

La musique est aussi très importante dans ta vie. Tu veux nous en parler?

Je joue dans des groupes punk depuis que j’ai 17 ans. La musique punk, ça fait partie de moi. J’aime aussi le hip-hop anglais, le rock et le garage.

 

Pour en savoir plus sur le travail de Matt…

www.cargocollective.com/mattmartin

www.b-radmagazine.com

www.thephotocopyclub.com

@luckygoldteeth On Instagram

www.luckygoldteeth.tumblr.com

COMMENTAIRES

Powered by Facebook Comments